Boule Joyeuse Laudunoise

LETTRE OUVERTE au Comité du Gard FFPJP

Courrier adressé au Comité du Gard, le 27 septembre 2011, par le bureau de la Boule Joyeuse Laudunoise.



Monsieur le président, mesdames, messieurs,

 

 

 

Le championnat tête à tête réservé aux jeunes a eu lieu dimanche 25 septembre 2011.

Dans notre club, la quasi-totalité des parents ont refusé que leurs enfants effectuent ce déplacement.

Raisons invoquées : près de 300 kilomètres et 4 heures 30 de route (aller retour), lever vers 6 heures pour un retour à une heure avancée de la soirée, et ce, en période scolaire.

Considérant que le travail scolaire et la famille ont toujours priorité sur les boules, nous nous sommes bien évidemment pliés au desiderata des parents.

 

Ce même dimanche, notre club organisait un concours senior en triplettes mixte.

Certains jeunes (juniors et cadets) désirant malgré tout jouer, se sont vu interdire l'inscription au prétexte que le même jour avait lieu une compétition réservée aux jeunes.

C'est le Règlement.

Soit.

 

Alors bien sûr, ce n'est pas la faute de nos collègues de BEZ ET ARRE, ni la notre d'ailleurs, si nous habitons si loin les uns des autres.

Ce n'est pas non plus notre faute si la date et le lieu de ce championnat, qui n'apporte rien de plus qu'un titre honorifique, ne sont pas judicieux.

Ce n'est pas de notre faute si la date de ce championnat a été changée, venant ainsi en concordance avec notre concours mixte prévu au calendrier.

De plus, le taux de fréquentation des membres de notre école dans les compétitions de jeunes est là pour démontrer qu'il n'y a, de notre part, aucun désir d'un quelconque boycott.

Il est également évident que ce n'est pas l'appât du gain qui a motivé ce choix.

 

Qu'importe !

Nos avons appliqué le Règlement «Stricto sensu», nous heurtant à l'incompréhension des enfants, mais aussi au scepticisme des parents qui se demandent bien pourquoi on obligerait leurs enfants à passer une demi-journée sur la route pour jouer parfois seulement deux parties, alors que dans le club se déroule un concours mixte bon enfant auquel ils auraient pu participer en famille.

 

Notre seule  réponse ne pouvant être que : « C'est le Règlement ».

 

Il n'y a que ceux qui ne s'occupent pas de jeunes qui ignorent toute l'énergie qu'il faut dépenser pour conserver leur intérêt et leur motivation. Et ce genre de situation n'est pas faite pour améliorer l'image de la pétanque auprès des parents, surtout de ceux qui ne pratiquent pas …

 

Enfin, et pour en terminer avec l'Image et le Règlement, que peut-on penser du comportement des dirigeants de notre club voisin qui a choisi la date de notre concours officiel pour organiser un concours interne (j'allais dire sauvage), réservé à ses sociétaires.

 

…Il est vrai que le sacro-saint Règlement n'a pas prévu ce cas de figure..

Croyez bien, Monsieur le président, mesdames et messieurs, qu'il n'y a aucune acrimonie ni animosité envers qui que ce soit dans ces propos.

Tout au plus, de la résignation, toujours de la résignation devant le manque de dynamisme nécessaire au développement de notre discipline sportive.

 

 

Veuillez croire, monsieur le président, mesdames, messieurs, à l'expression de nos sincères salutations.



26/09/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres